7 juin 2009 - Europe

Dès 1958, en huit mois le Général DE GAULLE avait rétabli la France sur ses bases, repris les affaires en main, doté le pays d’institutions solides. Il avait complètement modifié le paysage en recevant dans sa demeure de Colombey-les-deux-Eglises le Chancelier ADENAUER le 14 septembre 1958 et il avait scellé par là, sans hésiter la réconciliation franco-allemande. C’était un samedi, la rencontre en tête à tête avait eu lieu chez lui à la Boisserie. Le Général avait dit la phrase qu’attendait ADENAUER : « Nous rentrons dans l’Europe ».

Le 16 septembre, il déclara à ses conseillers : « faites un budget pour 1959 qui marque notre entrée dans l’Europe : suppression du déficit budgétaire, abaissement des droits de douanes, suppression des contingentements » (entretien avec Jean MEO, ancien conseiller économique et industriel à l’Elysée). Cette conversation privée d’homme à homme marqua le véritable départ d’une Europe Politique qui est loin d’être encore aboutie.

Vendredi 15 mai au théâtre en Rond de Sassenage après une journée en Isère c’est de cette Europe politique que Françoise GROSSETETE, Député européen, Tête de liste dans le Grand Sud-Est pour l’élection du 7 juin 2009 est venue nous parler. Une Europe politique dont les instances économiques et juridiques régissent déjà 90% de notre vie quotidienne et à laquelle nous devons donner une âme. C’est la raison pour laquelle nous devons sensibiliser nos amis et être nombreux à voter le 7 juin 2009.

Autres Billets d'humeur

Henri BAILE maire de saint-ismier