Changer le monde en 2010 ?

Il y a 50 ans (le 4 janvier) Albert CAMUS nous quittait… L’année 2010 sera marquée par une série d’événements célébrant le cinquantenaire de sa mort. J’ai choisi de livrer à notre méditation, cet extrait du discours de Suède, prononcé le 10 décembre 1957, jour de la remise du prix Nobel, pour ouvrir 2010 et cette décennie…

BONNE ANNÉE À TOUS !

« Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. Héritière d’une histoire corrompue où se mêlent les révolutions déchues, les techniques devenues folles, les dieux morts et les idéologies exténuées, où de médiocres pouvoirs peuvent aujourd’hui tout détruire mais ne savent plus convaincre, où l’intelligence s’est abaissée jusqu’à se faire servante de la haine et de l’oppression, cette génération à dû, en elle-même et autour d’elle, restaurer à partir de ses seules négations un peu de ce qui fait la dignité de vivre et de mourir. »

Henri BAILE
Mairie de Saint-Ismier
Seul le prononcé fait foi

Autres Billets d'humeur

Henri BAILE maire de saint-ismier