Hommage


J’ai été honoré par l’invitation de Maître Jean-Luc MEDINA, Président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France à participer au dîner, jeudi 13 décembre, en présence de Rama YADE, Secrétaire d’Etat chargé des Affaires Etrangères et des droits de l’Homme.
Elle portait encore dans les yeux les mots qui, deux jours plus tôt avaient déchainé le microcosme : « le Colonel KADHAFI doit comprendre que notre pays n’est pas un paillasson sur lequel un dirigeant terroriste ou pas, peut venir s’essuyer les pieds du sang de ses forfaits. La France ne doit pas recevoir ce baiser de la mort ».
Altière et fragile, elle portait aussi dans le regard une anthologie des plus beaux poèmes du Président, chantre du métissage, ancien Ministre de la République française et démocrate africain : Léopold Sedar SENGHOR.
Au retour de cette soirée, je n’ai pu résister à la relecture du porte-folio de poèmes de SENGHOR que mon ami Marc PESSIN, graveur, plasticien a si délicatement illustré pour retrouver ces trois vers du poème Femme noire :
… « Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau
Délices des jeux de l’esprit, les reflets de l’or rouge sur ta peau qui se moire
A l’ombre de ta chevelure, s’éclaire mon angoisse au soleil prochain de tes yeux. »…

Autres Billets d'humeur

Henri BAILE maire de saint-ismier