Interview dans le journal Grenoble & Moi "Je suis prêt à conduire une liste pour la mairie de Grenoble"

Vous avez été secrétaire général adjoint en charge des Affaires Culturelles, du Développement Universitaire et des Relations Internationales à Grenoble de 1983 à 1995, sous Carignon. Puis vous avez quitté Grenoble. Pourquoi ?
J’ai observé une période dite de « devoir de réserve » jusqu’en 2001, sous le premier mandat de Michel Destot. Je suis resté en retrait, j’ai observé l’évolution d’une ville que je connais
bien. Puis en 2001 j’ai lancé l’édition d’une « lettre pour Grenoble » sur internet et de billets. J’ai recommencé à donner mon avis sur les grands sujets qui concernent les Grenoblois.

En juin 2006 vous initiez un « forum citoyen pour l’alternance ». De quoi s’agit-il ?
Pour moi l’alternance n’est pas un terme polémique mais plutôt une évolution naturelle, un changement de méthodes, d’idées et de comportement.
C’est à la fois la rupture de Nicolas Sarkozy et le « Désir d’avenir » de Ségolène Royal. Le forum a donc pour ambition de prendre le pouls pour aller de l’avant.

Concrètement en quoi consiste ce forum ?
À la mise en place de 10 ateliers, avec 10 thèmes différents, de la qualité de vie au sport, en passant par les jeunes, la place de Grenoble dans les Alpes, les voies de communication… 10 rapporteurs ont été chargés de rencontrer des responsables associatifs, institutionnels, économiques… afin de cerner les attentes et les besoins.

Sur le thème de la circulation par exemple, quelle est votre position ?
J’ai toujours été pour un vrai contournement autoroutier de Grenoble, de Saint-Egrève à Meylan. Ma position n’a pas changé.

Grenoble vous tient à cœur. Mais jusqu’à quel point ?
Aujourd’hui je suis prêt à conduire une liste à Grenoble. Mon expérience de gestionnaire à Valence et ma connaissance de Grenoble font que je m’estime en capacité de le faire.

Comme Alain Carignon ?
Je ne sais pas, vous lui demanderez. Mais je suis aussi contre le cumul des mandats.

Propos recueillis par Mélanie MartinezGrenoble & Moi

Autres Billets d'humeur

Henri BAILE maire de saint-ismier