Le CLUQ donne l'exemple

Les représentants des 22 Unions de Quartiers grenobloises ont voté à l’unanimité leur budget 2009. Le Président, Matthieu MAUVAIS a annoncé dés l’ouverture de la séance  » La conjoncture n’est pas propice à une augmentation des subventions « … La réduction des dépenses étant à l’ordre du jour… Il a donc été proposé de nombreux changements afin de réaliser des économies.

Voilà une attitude responsable qui mérite d’être saluée avec d’autant plus de force que, dans le même temps, Michel DESTOT, Député-Maire propose d’augmenter les impôts des Grenoblois de 11 millions d’euros !!! Lui qui se veut le chantre de la concertation et de la démocratie locale a oublié, cette année, de nous consulter sur ses propositions d’augmentation des taux d’imposition de 9%, via un  » forum internet « … il faut dire qu’il n’y a pas d’élection municipale cette année… Ceci explique peut-être cela ?

Il aurait pu, cependant, dans l’esprit de l’élaboration du projet de « Charte de la Démocratie Locale » travailler d’une façon plus étroite avec les Unions de Quartiers et suivre leur exemple. Elles jouent un rôle historique et fondamental à Grenoble. Leur indépendance, liée à leur structure associative, leur représentativité et leur expérience du débat démocratique les posent en interlocuteurs bien plus pertinents que certains « Conseils Consultatifs de Secteurs » (CCS)…

Je suis certain qu’elles auraient rappelé avec force au Député-Maire l’un de ses 10 engagements de campagne « ne pas augmenter les impôts et préserver le pouvoir d’achat des Grenoblois » qui faisaient partie des promesses de la liste qu’il conduisait « GRENOBLE, L’avenir ensemble » !!! Elles auraient peut-être aussi évité à certains colistiers de cette équipe municipale de devoir avaler des couleuvres et manger leur chapeau ?… A moins qu’ils acceptent de cautionner les mensonges et de trahir leur parole ?

Autres Billets d'humeur

Henri BAILE maire de saint-ismier