Le statut du beau parent

Conférence-débat animée avec passion dans le propos par Béatrice BOURGES, Présidente du Collectif pour l’Enfant sur le «statut du beau-parent» ce samedi 28 mars 2009 à l’école du Côteau à la Tronche à l’initiative du Forum des Républicains Sociaux, son Président André DECAUX et sa Déléguée Catherine BOLZE.

C’est une question qui touche chacune et chacun d’entre nous. Elle ouvre le débat selon Béatrice BOURGES sur la primauté de la famille sociale sur la famille biologique, en matière de filiation et de code civil. Elle ouvre le débat sur le risque que l’on reconnaisse l’homoparentalité et l’adoption par les couples homosexuels de façon détournée, en la glissant dans une loi sur le statut des beaux-parents. Elle en appelle à la vigilance. « On ne peut pas accepter de créer une souffrance d’enfant pour réparer une souffrance d’adulte et accepter la reconnaissance par la loi des familles composées de deux adultes du même sexe, dans le cadre d’une adoption ». Pour son épanouissement, un enfant à besoin d’un référent père-mère. Tous les pédopsychiatres le confirment.

Je pense qu’il convient, de considérer l’avant projet de loi relatif à l’autorité parentale et aux droits des tiers comme une aide aux difficultés que rencontrent les enfants de familles recomposées pour trouver une place dans la réunion familiale et trouver leurs marques. La loi doit les aider à le faire. Il ne faut pas, je pense focaliser sur l’homoparentalité alors que le projet de loi relatif aux droits des tiers n’évoque pas cette question de société. On ne peut pas occulter les problèmes quotidiens des 1,6 millions d’enfants qui vivent au sein d’une famille recomposée ou des 2,7 millions d’enfants qui vivent dans un foyer monoparental potentiellement recomposable.

Certaines questions se posent : comment chacun peut-il trouver sa place ? De quelle façon s’apprivoiser les uns les autres ? Faut il un statut pour les beaux parents ? Autant de question qu’il est bon de débattre avec des pédopsychiatres et des spécialistes de la famille.

Autres Billets d'humeur

Henri BAILE maire de saint-ismier