La descente du Fleuve

À ce jour, ma carrière m’aura conduit de Grenoble à Marseille en passant par Valence. Une descente de l’Isère et du Rhône… Un parcours professionnel au fil de l’eau en quelque sorte. Un engagement empreint d’un plaisir sans limite à servir l’action publique, le développement territorial et les politiques culturelles.

Ce sont trois des raisons pour lesquelles Renaud MUSELIER, ancien ministre, président du Conseil Culturel de l’Union pour la Méditerranée (CCUpM ), président de l’Institut du Monde Arabe (IMA), m’a choisi pour l’accompagner professionnellement dans sa << délégation spéciale pour la préparation de Marseille 2013 >>, année pendant laquelle la ville sera capitale européenne de la culture.

Le 18 Septembre 2008, un jury international a en effet choisi le projet de Marseille Provence contre celui de Bordeaux, Lyon ou Toulouse. Mais penser qu’une capitale culturelle est seulement un projet culturel serait un malentendu. Le projet << année capitale >> est un catalyseur d’énergies, un accélérateur de développement.

En proposant un projet territorial, la ville a montré sa volonté d’être une véritable métropole, porte des Sud. L’énorme effort financier engagé pour réhabiliter, rénover, moderniser les équipements culturels, en construire de nouveaux, l’atteste. Elle s’est couverte de grues.

En Janvier 2013, ce seront plus de 600 millions d’euros d’argent public qui auront été investis sur des bâtiments culturels, tous maîtres d’ouvrages confondus.

Les chantiers avancent. Ils seront livrés en temps et en heure. La ville de Marseille aura tous les atouts pour jouer son rôle de tête de pont de l’euro-méditerranée…

Henri BAILE
Mairie de Saint-Ismier
Seul le prononcé fait foi

Autres Billets d'humeur

Henri BAILE maire de saint-ismier