Politique culturelle

L’équipe municipale conduite par Michel DESTOT a dès 2004 souhaité utiliser une partie des volumes laissés vacants eu transformant l’Ancien Musée, place de Verdun, en espace d’Exposition Urbaine, LA PLATEFORME, dédié à « la diffusion de la culture architecturale et de l’aménagement urbain ». Le lieu est très peu fréquenté… mais totalement défiguré par l’aménagement d’un accès handicapé sur sa façade, place de Verdun, qui ressemble à un échafaudage que l’on aurait pu penser provisoire. Echafaudage indigne d’un accès handicapé et dont on se demande comment l’architecte des Bâtiments de France tolère la présence ?

Le lieu est aussi totalement abandonné aux sévices du temps et dévoile les coulisses d’une politique culturelle faite de verbe et de communication…
On consomme le patrimoine plutôt qu’on ne le protège ou on ne le valorise… le bâtiment de l’Ancien Musée est négligé, la tour PERRET est illuminée en bleu mais se trouve abandonnée à sa délitescence… la responsabilité est lourde au regard des générations futures tant il est vrai que donner à une ville ses racines, c’est préserver, valoriser, réactiver l’héritage afin de restituer une mémoire et permettre la traversée du passé-présent au présent-avenir à chacune des générations. Le patrimoine, c’est aussi l’avenir. L’importance du patrimoine, à l’échelon de la cité, se situe dans cette tension entre un horizon à venir, fait d’attentes et d’espoirs et un passé jalonné d’expériences.

Autres Billets d'humeur

Henri BAILE maire de saint-ismier