4 more years

Depuis 35 ans, je partage ma vie avec une électrice de l’OHIO, l’un des fameux << swing stats >> et ses 270 grands électeurs qui ont apporté la victoire à Barack OBAMA. Alors que le monde bruit de bavardages inutiles sur son charme brisé ou le nom du chien de ses filles, je me réjouis, aux côtés de mon épouse, de la nouvelle élection du 44e président des États-Unis d’Amérique qui a conduit la grande réforme de la santé. Certes, incomplète sans doute, mais dans le feu d’une bataille sans merci que lui ont livré les républicains et une poignée de démocrates.

50 millions de laissés pour-compte du rêve américain ont, grâce à Barack OBAMA, l’accès aux soins, le droit d’être malades, ou vieux, le droit d’affronter dans la dignité le dernier rendez-vous.

Nous qui avons déjà oublié le Conseil National de la Résistance et braillons sur les déficits de la sécurité sociale, nous devrions méditer cela… Sans oublier la diplomatie qu’il a modifiée en profondeur par son discours du Caire et la main tendue, ce jour-là, aux musulmans modérés, sans oublier non plus, la mise hors d’état de nuire de Ben Laden. Il disait avoir besoin d’un second mandat pour conduire à termes son entreprise… C’est chose faite.

Henri BAILE
Mairie de Saint-Ismier
Seul le prononcé fait foi

Autres Billets d'humeur

Henri BAILE maire de saint-ismier