Rocade Nord, de lourdes incertitudes

« Bilan globalement positif  » disait Georges MARCHAIS, alors qu’il était Premier Secrétaire du Parti communiste, en parlant de l’URSS… S’agissant de la Rocade Nord, la référence n’est, bien entendu, pas Georges MARCHAIS… même si le discours des grands élus socialistes de la ville peut sembler le même…

C’est en tout cas celui du Conseil général de l’Isère qui vient de publier les résultats de l’étude d’impact de la mise en service de la Rocade Nord, sur les émissions de gaz à effet de serre. Au-delà de la qualité de l’air, sur ce dossier délicat, demeure l’incertitude lourde, dont on parle peu, du coût et des modalités du traitement paysager et surtout de l’intégration urbaine d’un viaduc sur l’Isère qui va défigurer l’entrée de Grenoble, les quartiers Arago-Jean Macé-Martyrs et la presqu’île scientifique. Comme nous le faisons pour tous les dossiers, Nathalie BÉRANGER, Marguerite BON, Bernadette CADOUX, Matthieu CHAMUSSY et moi-même avons tenu à nous rendre sur place ce samedi 21 novembre et instruire notre participation au débat.

Henri BAILE
Mairie de Saint-Ismier
Seul le prononcé fait foi

Autres Billets d'humeur

Henri BAILE maire de saint-ismier