Tout va très bien madame la marquise

195 pays, plus divisées que jamais, sont réunis depuis lundi 26 Novembre à Doha, capitale du Qatar, pour le « rendez-vous climat » annuel qui devrait décider de l’avenir du protocole de Kyoto et esquisser les bases d’un grand accord prévu pour 2015, auquel participeraient cette fois tous les grands pollueurs de la planète.

Concentration record de gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère, risque d’un réchauffement de 4°C d’ici à 2060 ! Les signaux d’alerte et appels urgents se sont multipliés à la veille de la conférence de l’ONU organisée par le Qatar, champion du monde des émissions de GES par habitant…

Pour l’heure, les initiatives prises par les différents pays pour réduire leurs GES sont loin de permettre de contenir le réchauffement à + 2°C , objectif de la communauté internationale et seuil au-delà duquel le système climatique risquerait de s’emballer, avec des effets incontrôlables, disent les scientifiques.

Il y a quinze ans, les connaissances sur le changement climatique balbutiaient, la planète accoucha néanmoins d’un protocole de réduction des GES… aujourd’hui, la précision scientifique se fait de plus en plus clinique, alarmiste, voire catastrophiste. Il n’y a pas de débat sur le constat. Les solutions sont partagées. Personne, de la Chine aux USA, n’est d’accord pour les appliquer. La logique économique le dispute à la logique d’opinion. Les Verts s’intéressent plus au mariage pour tous qu’à l’avenir de la planète. Les ours continuent à dériver sur la banquise de l’Arctique. Le 21 Novembre à eu lieu une course pas comme les autres… 46 athlètes se sont élancés sur la glace pour la huitième édition du marathon de l’Antarctique.

Tout va très bien madame la marquise, tout va très bien !

Henri BAILE
Mairie de Saint-Ismier
Seul le prononcé fait foi

Autres Billets d'humeur

Henri BAILE maire de saint-ismier