Illusionnistes

« Tous les jours, à tous points de vue, tout va de mieux en mieux à Grenoble ».

C’est le message distillé en ce début d’année 2010 par les deux députés, Geneviève FIORASO, première vice-présidente de la MÉTRO et Michel DESTOT, maire de Grenoble. Si vous êtes saisi par le doute, la formule est à répéter les yeux fermés, trente fois par jour, matin et soir. Si après cet exercice, vous avez toujours des difficultés à partager cette allégation, l’aide d’une cordelette à nœuds est recommandée…

De Chorier-Berriat au Village Olympique, en passant par Malherbe, Grands boulevards, Eaux claires, Championnet ou Notre Dame, quels que soient les quartiers, vous croiserez en effet des habitants qui vous diront :

« Nous payons cette année, malgré les promesses, des impôts exorbitants, dans une ville au cadre de vie de plus en plus dégradé par un urbanisme assassin, la souillure des tags sur l’espace public, une insécurité qui ne cesse de croître ».

Vous vous surprendrez alors à douter… Pour illustrer leur propos, ils vous diront que :

  • les rendez-vous nocturnes agités du Jardin de Ville rendent le sommeil des riverains de plus en plus aléatoire… la traversée du théâtre à la place grenette, le soir, de plus en plus périlleuse.
  • – il devient dangereux de lever les yeux aux arrêts de tramway ou dans les rames et croiser des regards qui deviennent rapidement provocateurs, hostiles et agressifs.
  • – la place du Tribunal est devenue un monument aux morts, minéralisée, blafarde, stérilisée comme la place de Gordes. Les terrasses envahissent l’espace public, le chevet de l’église Saint-André est devenu une vespasienne.

Ils vous parleront de l’opération commando, samedi 9 janvier 2010 à Grand-place, chez « GO SPORT », où une trentaine d’individus, dont certains cagoulés, ont tenté de voler des articles du magasin… Vous mettrez fin à leur inquiétude en leur confirmant qu’une enquête est ouverte…

Surtout, n’hésitez pas à les rassurer en leur disant : « Dormez, braves gens, les marchands de verbe veillent sur vous ! »

Ils vous rétorqueront que pendant leur sommeil, les automobiles brûlent dans l’indifférence, sous couvert de banalité… Durant le seul mois de décembre 2009, dix-sept voitures ont été brûlées dans les quartiers Capuche-Reynies-Les Granges : deux véhicules rue Léo Lagrange, deux véhicules rue Chateaubriand, deux véhicules rue Jacquard, un véhicule rue Jean Giono, deux véhicules rue des Artilleurs de montagne, un véhicule rue Louvois, six véhicules rue Général Mangin, et un véhicule rue Franklin.

Ils vous diront que si « tous les jours, à tous points de vue, tout va de mieux en mieux dans notre ville », les habitants s’interrogent. Ils demandent à Michel DESTOT, maire de Grenoble et à sa majorité municipale d’assurer le maintient de l’ordre et faire respecter les lois de la République. Si vous n’arrivez toujours pas à les persuader que « les marchands de verbe veillent sur eux », si vous avez une crise de foi…

Confessez-leur qu’à force de jouer les magiciens, les marchands de verbe sont devenus illusionnistes.

Henri BAILE
Mairie de Saint-Ismier
Seul le prononcé fait foi

Autres Lettres

Henri BAILE maire de saint-ismier