Profession de foi municipales Grenoble 2008

De 1983 à 1989, de 1989 à 1995, pendant deux mandats, Alain CARIGNON étant maire, j’ai porté la politique culturelle de Grenoble et ses festivals en qualité de Directeur Général Adjoint en charge de la Culture, des relations internationales, des relations avec l’Université et la Recherche.

J’ai conduit la maîtrise d’ouvrage de tous les grands équipements : le nouveau musée des beaux-arts, le SUMMUM, l’extension et la rénovation du Muséum d’Histoire Naturelle, le Centre National d’Art contemporain, les théâtres et bibliothèques dans les quartiers. En parallèle, ancien professeur de lettres, j’ai complété ma formation initiale par un 3e cycle en gestion d’entreprise.

De 1995 à 2001, après l’élection de Michel DESTOT, j’ai fait jouer la clause de conscience en tant que « fonctionnaire d’autorité ». Je me suis exilé professionnellement à Valence en qualité de Directeur Général des Services de la Ville. Par éthique, j’ai observé strictement à Grenoble, que je n’ai jamais quittée, les obligations de réserve liées à mes anciennes fonctions, sans pour autant me désintéresser de la vie publique.

En 2001, à l’issue du premier mandat de Michel DESTOT, j’ai repris légitimement à Grenoble ma liberté de parole et créé GAAP, avec le Docteur Françoise PARAMELLE, UDF, le Docteur Gérard CARDIN, Conseiller général Nouvelle Gauche, afin de porter publiquement un libre commentaire sur la gestion de la « gauche plurielle » conduite par Michel DESTOT, après avoir été, à la demande de Michèle ALLIOT-MARIE alors Présidente du RPR, chargé de mission départemental RPR pour conduire, au côté de mes amis d’autres familles politiques, la mise en place de l’UMP à Grenoble.

Par formation et expérience, je connais bien la grosse machine politico administrative que peut être une entreprise publique comme la Ville de Grenoble. Depuis maintenant de nombreuses années, nous partageons un engagement commun, une ambition collective. Nous avons conduit ensemble beaucoup de batailles. Nous avons connu les victoires et les défaites.

Chacun de ces instants vous aura permis d’observer que je suis resté fidèle à mes idées, fidèle à notre famille politique, fidèle et loyal envers mes amis.

Ma présence à vos côtés depuis toutes ces années, la mise en place du Forum Citoyen pour l’Alternance en mai 2006, ma participation aux États Généraux de l’UMP en cette rentrée 2007, ne poursuivent qu’un seul et unique objectif : faire émerger et mettre en commun les forces, les énergies et les projets qui nous permettront, demain, de gagner la bataille des idées.

Le véritable enjeu, c’est l’alternance à Grenoble.

Je suis candidat à l’investiture UMP pour conduire l’élection municipale de Grenoble en 2008. Cette démarche s’inscrit dans le respect des instances locales et nationales de notre mouvement. Elle vise à proposer un autre PROJET pour notre ville, une autre manière de SERVIR nos concitoyens.

Henri BAILE
Mairie de Saint-Ismier
Seul le prononcé fait foi

Autres Lettres

Henri BAILE maire de saint-ismier