Unis dans la diversité

Le 29 octobre 2004, à Rome, les pays membres de l’Union ont signé le traité établissant une Constitution pour l’Europe.

Ce traité nous permet de franchir une nouvelle étape vers une Europe plus unie. Depuis 1957, elle est devenue notre espace : nous y travaillons, nous y circulons librement, nous y développons des échanges commerciaux et culturels.

L’Europe est certes, un facteur de paix, un marché à la dimension de la technologie d’aujourd’hui, mais c’est aussi un système de civilisation et de valeurs à défendre. Par le référendum du 29 mai 2005, nous vivrons un moment capital de l’Histoire de l’Europe et de l’Histoire de France.

Ce moment comporte, et c’est compréhensible en de telles circonstances, exaltation, et inquiétudes. Si nous savons répondre sans arrogance, sans démagogie ni légèreté aux questions légitimes de nos concitoyens, alors nous les convaincrons que dire « OUI » à l’Europe, c’est-à-dire à notre avenir, c’est garantir la sécurité d’aujourd’hui et féconder les ambitions de demain… Par la « journée des Tuiles » à Vizille en 1788, Grenoble a tendu à la France et au monde le flambeau de la liberté.

Elle a, au fil du temps, affirmé une participation active aux conquêtes de l’Égalité entre les individus, Égalité entre les sexes, Égalité entre les peuples. Elle n’a jamais cessé d’ouvrir le chemin d’un nouveau dialogue ou d’une nouvelle influence dans le domaine du social, de la recherche, de l’éducation ou de la culture. L’Europe, Henri BEYLE – Stendhal, le grenoblois, l’a évoquée au fil de son œuvre littéraire, Vittorio Del Litto, son exégète, l’a mise en exergue. Renata SCANT l’a illustrée en créant, il y a vingt ans, à Grenoble, le premier « Festival de Théâtre Européen »… Malheureusement condamné et abandonné financièrement par Michel DESTOT, Député Maire, et son équipe municipale…

Henri BAILE
Mairie de Saint-Ismier
Seul le prononcé fait foi

Autres Lettres

Henri BAILE maire de saint-ismier