Les conséquences de la baisse des dotations de l’État

Le conseil municipal a adopté, mardi 1er juillet, à l’unanimité, et sur proposition du maire, Henri Baile (notre photo), une motion de soutien à l’action de l’association des maires de France (AMF) pour “alerter solennellement les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse massives des dotations de l’État”.

Voici quelques extraits de ce texte : “Les collectivités locales et en premier lieu les communes et leurs intercommunalités
risquent d’être massivement confrontées à des difficultés financières d’une gravité exceptionnelle.

[…] Les concours financiers sont en effet appelés à diminuer de 11 milliards d’euros progressivement jusqu’en 2017, soit une baisse cumulée de 28milliards d’euros sur la période 2014-2017.

[…]Quels que soient les efforts entrepris pour rationaliser, mutualiser et moderniser l’action publique locale, l’AMF prévient que les collectivités ne pourront pas absorber une contraction aussi violente de leurs ressources

[…] La commune deSaint-Ismier rappelle que les collectivités de proximité que sont les communes et leurs intercommunalités sont au coeur de l’action publique pour tous les grands enjeux de notre société.

[…] C’est pour ces raisons que la commune soutient les demandes de l’AMF : réexamen du plan de réduction des dotations de l’État, arrêt immédiat des transferts de charges et des mesures normatives, réunion urgente d’une instance nationale de dialogue et de négociation pour remettre à plat les politiques publiques nationales et européennes impactant les budgets des collectivités locales”.

Henri BAILE
Mairie de Saint-Ismier
Seul le prononcé fait foi

Henri BAILE maire de saint-ismier